Détection et caractérisation de défauts

La microtomographie aux rayons X permet d'observer la structure interne des matériaux. Ainsi, la santé matière peut être contrôlée : détection de corps étrangers, porosités, fissures, délaminages…Les deux générateurs permettent de couvrir une large gamme de résolution comprise entre 0,4 et 100 microns et d'imager des échantillons de diamètre :

  • d'une dizaine de cm de béton
  • 3 à 5 cm d'acier

 

 

 

Génération de maillage à partir de la géométrie réelle

La géométrie d’une pièce obtenue en microtomographie peut servir à la génération d’un maillage (surfacique ou volumique) et être ainsi importée pour des simulations numériques. Avec ABAQUS, on peut ainsi traiter de manière robuste et fiable des problèmes complexes en prenant en compte toutes sortes de non-linéarités. Les simulations numériques vont permettre de répondre à de multiples enjeux industriels : anticiper les écueils et réduire les prototypes.

 

 

 

Suivi par corrélation d'images volumiques

Si le matériau analysé présente des marqueurs fins et visibles, il est possible de mesurer les champs de déplacements. Des scans sont réalisés à différents états de sollicitation et la corrélation permet de remonter aux champs de déplacements à l’intérieur de l’éprouvette entre les différents instants. YaDICs*, un logiciel open source, développé par le LaMcube permet d’extraire ces informations. A partir du champ de déplacements, le tenseur de déformation peut être calculé.

* YaDICs-Digital Image Correlation 2/3D software http://yadics.univ-lille1.fr

 

 

 

Analyse dimensionnelle

En complément de la santé matière, des analyses dimensionnelles peuvent être conduites. En effet, on peut alors mesurer des épaisseurs de parois ou mettre en évidence et quantifier les anomalies d’assemblage. La tomographie permet d’accéder aux faces non accessibles d’une pièce à la géométrie complexe. Avec un logiciel adapté, une comparaison peut être menée avec le fichier CAO original.
La course et la précision du déplacement des générateurs et du dispositif d'imagerie permettent l'observation d'éprouvettes ou de structures jusqu'à un peu plus de 50 cm de hauteur.

 

 

 

 

Essais mécaniques in situ

La plateforme ISIS4D dispose d’une cellule uni-axiale in situ sous microtomographe avec des sources de rayons X permettant d’atteindre des résolutions très fines, nécessaires à la visualisation de l’endommagement d’une éprouvette. D'autres machines sont actuellement en développement notamment des dispositifs de compression triaxiale et de torsion.

 

 

 

 

 

 

 

Prochaines réservations